8(812)233-20-92 – Приёмная Института
8(812)671-04-50 – Медицинский центр
RSS лента
Отправить обращение

LES ACTUALITES

Un scientifique de l'Institut, faisant partie d'une équipe internationale d'experts de l'OMS, a effectué une évaluation indépendante de la situation actuelle de l'épidémie de COVID-19 en Chine.

03 Марта 2020

Entre le 14 et le 26 février 2020, à l'initiative du Directeur général de l'OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, une équipe internationale d'experts de l'OMS a été déléguée en République populaire de Chine pour évaluer de manière indépendante la situation actuelle avec l'épidémie de COVID-19 et élaborer des recommandations consensuelles pour le système de santé de la RPC. La délégation représentative d'experts de l'OMS de Russie, des États-Unis, d'Allemagne, du Japon, de Corée du Sud et de Chine comprenait Dr Alexander Semenov, directeur adjoint du travail novateur de l'Institut Pasteur de Saint-Pétersbourg.

Une délégation de scientifiques a tenu une réunion avec des représentants de plusieurs ministères chinois du ministère de la Santé de la République populaire de Chine, participant à une téléconférence avec le gouverneur et les autorités sanitaires de la province du Hubei (Wuhan)
 Des experts ont visité un certain nombre d'hôpitaux dans plusieurs provinces de la RPC, des centres de soins primaires et des points d'observation pour les personnes mises en quarantaine.

Ils ont rencontré des représentants de plusieurs ministères chinois dans le ministère de la Santé de la République populaire de Chine, participant à une téléconférence avec le gouverneur et les autorités sanitaires de la province du Hubei (Wuhan). Les experts ont visité un certain nombre d'hôpitaux dans plusieurs provinces de la République populaire de Chine, des points de soins primaires et des points d'observation des personnes placées en quarantaine.

Au cours des négociations, des réunions, des conférences de presse et des réunions finales, les experts ont formulé un certain nombre de conclusions. Il a été noté que des mesures visant à freiner l'épidémie en Chine, sont sans précédent et peuvent servir d'exemple pour d'autres pays. Il existe plusieurs variantes pour le développement de l'épidémie après les flambées de coronavirus en Italie, en Corée du Sud et dans d'autres pays:1.La chaîne épidémique se brisera et l'épidémie s'atténuera. 2. Le virus disparaîtra de la population (comme le virus du SARS a disparu à un moment donné). 3. Le virus continuera à circuler dans la population comme saisonnier. 4. Le virus provoquera une deuxième vague d'épidémies. 5. Le virus commencera à circuler sous forme de maladie respiratoire aiguë  saisonnier.

L'objectif des spécialistes russes est de retarder autant que possible les flambées voire une épidémie dans le pays, tout en conservant toutes les mesures restrictives pendant plusieurs mois. Le temps gagné permettra d'avoir une compréhension claire de la thérapie étiotrope et d'avoir déjà le vaccin. Il est nécessaire de prendre sous contrôle spécial les personnes âgées et les personnes à immunité affaiblie (organisation de télésurveillance, parrainage, vaccination obligatoire contre la grippe et les infections à pneumocoques). Il faut aussi préparer des chambres avec acheminement séparé dans un hôpital multidisciplinaire ou un hôpital pour maladies infectieuses pour la mise en quarantaine des patients atteints d'une maladie en forme légère et séparément dans l'hôpital des maladies infectieuses – des boxes avec pression négative, distribution d'oxygène et possibilité de ventilation pulmonaire artificielle pour les patients sévères. Mettre à jour les recommandations cliniques et les cours de formation pour le personnel dédié à l'assistance aux patients atteints de COVID-19 à mesure que de nouvelles informations deviennent disponibles. Améliorer le test-systèmes existants et de développer de nouvelles, y compris des tests rapides. Augmenter les capacités potentielles de production d'équipements de protection individuelle.






Подписаться на рассылку