8(812)233-20-92
Карта портала
RSS лента
Отправить обращение

Laboratoire des zooanthroponoses


Nikolaï Тоkarevitch – Chef du laboratoire

Professeur, Docteur en Medecine

téléphone: (812) 232-21-36, bureau 243, email: zoonoses@mail.ru

Le Laboratoire des infections zooanthroponoses a commencé son existence en 1933 en tant qu'unité structurelle du Département de la typhoïde parasitaire (fondateur du Département est N. Romanenko).

Pendant 25 ans le Laboratoire a été dirigé par K. Тоkarevitch (ensuite le poste de chef de laboratoire a été occupé par F. Krasnik, E. Popova, B. Vershinskiy, A. Daiter). Depuis 1993 le Laboratoire est dirigé par N. Тоkarevitch.

Au cours de plusieurs années les rickettsioses sont un des sujets de recherche principaux effectués par le Laboratoire: à commencer par le typhus épidémique y compris sa forme résurgent (maladie de Brill), ensuite, la rickettsiose murine, la coxiellose et la rickettsiose à tiques de l'Asie. A présent, on y rajoute l'ehrlichiose monocytique humaine et l'anaplasmose granulocytaire humaine. Depuis les années 40 du siècle dernier, l’étude des leptospiroses s’est rajoutée à celui des rickettsioses.

Un des axes principaux de recherche en Laboratoire au cours de plusieurs années est l'épidémiologie régionale des infections zooanthroponoses au District fédéral Nord-Ouest de la Russie.

Une autre ligne directrice de recherche du Laboratoire est liée au perfectionnement et au développement des méthodes de dépistage des agents des infections zooanthroponoses et à l'étude de leur variété génétique.

Un autre domaine de recherche du laboratoire est consacré à l'étude des relations entre les agents des infections zooanthroponoses et leur hôtes principaux et intermédiaires.
De nombreuses années d'études des relations de la Coxiella burnetii et des tiques ont été résumées par la monographie "Les arthropodes hématophages et les rickettsies" (U. Balashov, A. Dayter, 1973).

La quatrième piste de recherche est le développement des produits pour la prévention spécifique et le traitement des infections zooanthroponoses.

A présent suite aux études menées par O. Freilikhman, Y. Panferova, N. Stoyanova et N. Тоkarevitch de nouvelles données sont obtenues qui permettent d'avoir une vision plus ample sur les propretés biologiques et la variété génétique de la population des leptospires pathogènes et de la Coxiella du virus EER, Borrelia burgdorferi sensu lato, en circulation sur le territoire de la Russie.

Le personnel du Laboratoire participe à deux projets internationaux: "Le rôle des oiseaux migrateurs porteurs de tiques dans la prévalence, pendant leur migration saisonnière dans l'Europe occidentale, des agents des maladies infectieuses importants pour le système de la Santé Publique" (réalisé conjointement avec l'Institut Pasteur à Paris (Carniel) et l'Institut de recherche en microbiologie Stéphane Agelov en Bulgarie (H.Najdenski), et "Les infections transmises par tiques dans la région de la mer de Barents, en Norvège Nord-Ouest" (en collaboration avec l'Institut de Santé Publique Norvégien). Suite aux recherches effectuées, le rôle des oiseaux migrateurs en tant qu’hôtes intermédiaires et des foyers naturels de la C. burnetii et la B. burgdorferi s.l. a été prouvé, de nouvelles données sur les activités des foyers naturels des "infections transmises par tiques" sur le territoire du District fédéral Nord-Ouest de la Fédération de Russie ont été obtenues.